c

Danielle HELME

 

Assangdant lignée rouge et liquide d'aïeux
qui circulent dans nos artères et nos veines.

Glossaire du ça

portrait

Danièlle Helme : Temps modifiés.


Ces poèmes parcourent les différentes strates du temps : hier, aujourd’hui, ou anticipent celui à venir ; et l’esprit est interpellé pour se remémorer des émotions fortes ( joyeuses, douloureuses) ou une projection de l’évolution de notre monde.
S’il y a le temps de l’humain qui nous rappelle notre finitude, il y a aussi celui qui semble immuable, comme le temps géologique, ou le temps impérissable des veilles pierres des maisons et des monuments.
Notre époque invente des systèmes pour aller toujours plus vite mais nous laisse de moins en moins de temps, et ces poèmes nous invitent à nous réapproprier notre temps, pour être en harmonie avec nous-mêmes et les éléments naturels. À lire en prenant son temps.
J’ai noté :
« Une fois que notre vie a disparu,
qu’elle s’est évaporée,
j’ai l’impression
qu’on est encore présent quelque part. »


Publication Le club de lecture du Figaro/

Retour